Breaking News

2 bonnes raisons de souscrire aux assurances individuelles

On entend par assurances individuelles, un ensemble de plusieurs types d’assurances. Il s’agit essentiellement d’assurances qui s’appliquent pour les cas où le risque est engendré par des personnes physiques. C’est ainsi le cas des assurances vie, les assurances complémentaire santé, les assurances décès invalidité, les assurances retraites, etc. Il est courant qu’on se demande à quoi bon souscrire à toutes ses assurances. On vous donne quelques raisons. 

 

Le cas de l’assurance emprunteur

Il s’agit d’une assurance qui permet de rembourser partiellement voir totalement son crédit lorsqu’on souscrit à un prêt. Prenons le cas d’un prêt immobilier. C’est un prêt qui est généralement constitué d’une importante somme d’argent. Compte tenu de ce facteur, les établissements bancaires refusent parfois de l’accorder à certains, fautes de garantie. Ce qui n’est pas le cas pour les personnes bénéficiant d’une assurance emprunteur. 

C’est une assurance qui constitue un gage pour ses derniers, et donc une sécurité pour l’établissement bancaire. Pour en savoir davantage, voir ce site. Par ailleurs, en cas d’imprévu tels le licenciement, le retard sur la perception de ses mensualités, il est possible de faire recours à l’assurance emprunteur pour solder le prêt. 

 

Souscrire aux assurances individuelles : l’assurance vie

Un contrat d’assurance généralement qualifié de souple, l’assurance vie permet de cotiser un capital qu’un bénéficiaire pourra toucher en cas de décès du souscripteur. Elle convient à toutes les situations. Que vous le contracter en vue de la préparation de votre retraite, pour assurer l’avenir de vos progénitures, vous trouverez la formule qui vous convient.

C’est un type d’épargne qu’on a la possibilité d’adapter en fonction de ses revenues, ses objectifs et surtout le niveau de risque. De plus, elle constitue une sorte d’épargne souple, étant donné qu’elle la possibilité de procéder à des versements libres ou à des versements programmés. Et ce, selon les moyens dont on dispose, et sans aucun plafond.